P10 C’est les vacances. Comme tes frères, tu as été malade. Tu as horreur que je te peigne. Tu n’aimes pas t’habiller. Tu ne veux pas te moucher. Je l’avoue, ces jours-ci, tu me fais penser aux petits gitans de Grâce et dénuement, dépenaillés et morveux.

 A certaines périodes, tu ne te réveilles pas de la nuit, à d’autres tu appelles. Voici quelques jours que tu t’endors sans moi, sans téter, pendant que je suis avec tes frères pour leur coucher. En journée, tu tètes parfois beaucoup, parfois non.

 Tu aimes La panthère rose, les livres, prendre un bain avec de la mousse, les pirates, manger des frites congelées …

 Tu passes de plus en plus de temps à jouer avec tes frères, sans avoir besoin que je sois à côté. Et si des copains de tes frères sont là, tu ne les quittes plus.