images

   Avouez-le... cela ne vous est-il jamais arrivé de vous endormir à un spectacle ou au cinéma lorsque, bien installé(e) dans un fauteuil confortable ou pris par la chaleur, la fatigue, vous vous laissez aller à la détente et au relâchement, loin du bruit de la rue et des contraintes du quotidien ? Eh bien moi si ! Au palmarès des siestes mémorables, Il Caimano de Moretti, et un obscur spectacle vu à Avignon, dans une petite salle étouffante... mais cela semble suffisamment fréquent pour que la Maison de la poésie à Paris ait mis au point le très joli principe de "sieste acoustique et littéraire".

 

01-30-Sieste_acoustique-©-Ch

 

 

   Sur scène un récitant, plusieurs musiciens (guitares, basse et violoncelle le jour où j'y suis allée, mais la composition des musiciens varie d'une fois sur l'autre) et... beaucoup de coussins et couvertures ! En effet, vous êtes invités à venir vous allonger confortablement sur scène (ou dans la salle) afin de vous laisser aller à l'assoupissement... ou non. Les ronflements sont les seuls bruits autorisés ! Si l'histoire inventée par le récitant n'était pas fameuse, les musiciens et leurs compositions, eux, étaient très doux et plaisants. Voilà qui donne envie d'y retourner.

 

        Les siestes acoustiques et littéraires présentées par Bastien Lallemant

 

 

               Siestes acoustiques et littéraires, d'après les spectateurs

   

 

   Que vous soyez parisiens ou de passage, je ne saurais que trop vous conseiller de surveiller la programmation de la Maison de la Poésie, qui est très riche de rencontres, lectures et concerts, et se trouve dans un très joli petit passage entre la rue Quincampoix et la rue Saint-Martin :

http://www.maisondelapoesieparis.com/programmes/

 

 

grande-salle-web-696x361

 

 

 

Lentree_de_la_Maison_de_la_Poesie1-696x361

 Source : Maison de la Poésie